Les connaissances des peuples nomades se transmettent à travers les générations par le “Tseej erdem”, que je pourrais traduire par “Intelligence et savoirs”. Pour les occidentaux, ces mots ont une connotation “mentale”, alors que pour les Mongoles, ces mots ont une dimension intuitive. Les nomades éduquent les enfants avec des activités quotidiennes très pratiques en vue de leur permettre d’acquérir des savoirs (“Erdem”) dans tous les domaines de la vie. La capitalisation de ces savoirs consolidera leur “Tseej” (Intelligence).

(more…)

 

 

Au cœur de ce monde, nous sommes de plus en plus interdépendants : les intérêts propres à l’individu sont indissociables des intérêts collectifs. Si nous n’éveillons pas dans les conscience le sens de la responsabilité universelle, si nous ne le nourrissons pas, nous mettrons en danger notre futur. – Dalai Lama

(more…)

Le peuple altaïque, particulièrement reconnu pour ses nomades de l’Asie Centrale, vit sur les terres de Mongolie depuis ses origines. Son histoire est très riche.  Au fil des siècles, ces terres ont été occupées par les Kazakhs, les Kirghiz, les Russes et les Chinois. De nombreux Mongoles ont alors migré vers l’Inde et l’Iran, tout en conservant précieusement leurs traditions et leurs croyances. Malgré ces épisodes de migration et de colonisation, le peuple altaïque est resté fortement concentré en Mongolie.
(more…)

 

La Terre-Mère est si délicate.. Il est temps pour nous d’être attentifs à ce que nous lui faisons et de prendre soin d’elle.

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a estimé qu’en 2016, 39% des adultes âgés de 18 ans et plus étaient en situation de surpoids. Ce haut pourcentage est surprenant. Cette situation est fortement corrélée à leur régime alimentaire. Les sucres raffinés, l’alcool, les drogues ont des effets néfastes reconnus sur notre santé. Nous sommes nombreux à prendre conscience de cela et à changer nos habitudes alimentaires. Mais qu’en est-il de notre conscience de la santé de notre planète, de la Terre-Mère ?

(more…)

 

Les nomades ont nommé les yaks les « Rois de la Montagne ». Domestiqués mais toujours un peu sauvages, ils vouent une fidélité sans faille envers leurs maîtres.

Les bergers de l’Altaï sont attachés à l’air frais et à l’eau vivifiante de leurs montagnes. Là-bas vivent les yaks, des forces de la nature qui ne craignent pas les rudes conditions liées à l’altitude (au contraire, ils les affectionnent !). Durant l’hiver, ils ne donnent pas de lait aux nomades et sont donc confiés aux bergers qui se chargent de les emmener vers les cimes : pour nos amis yaks, c’est une vraie cure de jouvence.
(more…)

 

La géométrie magique de chaque fibre naturelle est une manifestation de l’œuvre consciente de la Terre-Mère. La laine est l’une des merveilleuses créations de la Nature. Les Nomades ont beaucoup de considération pour la laine brute issue de leurs animaux. Ils la considèrent comme une présent divin venu du « ciel » (l’équivalent de notre Terre-Mère). Ils l’ont souvent honorée au travers de leurs chants et de leurs poèmes.

(more…)